Je m’appelle Alison. Il ne m’est pas possible de donner le détail d’une identité. Disons que les circonstances de ma vie sont celles du désastre, et qu’aujourd’hui ce désastre est peut-être moins le mien que le vôtre. Et qu’il est pour vous sans solution.

 

La planète Terre a peu à voir avec ce que vous croyez être votre vie. Très peu. Juste la brume de votre croyance, qu’on ne peut pas exclure du mouvement des étoiles, encore que les étoiles fassent également partie de votre imagination. Comme toute votre science, vraiment un rêve.

 

Je commence ainsi, abstraitement sans doute, pour dire qu’il n’est peut-être pas possible de parler à votre espèce, parce qu’il n’y a pas de frontière entre le rêve et le désastre. J’ajoute que je ne suis pas un extra-terrestre, ni une image qui vous dirait quelque chose. Je m’appelle Alison. 

Un acte inqualifiable

Vous oublierez tout ce que vous avez lu

                                              Raf Blitz

 

Ce livre est un visage 

                                         Facebook